Qu’est ce qu’une halte-garderie ?

> Les haltes-garderies communautaires
> Fonctionnement d’une halte-garderie
> Démarrer une halte-garderie

Les haltes-garderies communautaires

Une halte-garderie communautaire est un service de garde offert par un organisme communautaire qui rejoint des familles ayant de jeunes enfants. Ces organismes peuvent avoir des missions différentes mais se ressemblent par la population qu’ils desservent, c’est-à-dire les familles. Nous les retrouvons dans des organismes en francisation, en alphabétisation, des maisons de la famille, des centres de femmes, des centres communautaires de loisir, des centres d’éducation populaire, de services aux nouveaux arrivants, etc.

Les haltes-garderies sont des services de soutien à la mission globale de l’organisme qui viennent favoriser et faciliter la participation des familles aux différentes activités ou programmes proposés par l’organisme :

  • Ateliers parents-enfants
  • Cuisines collectives
  • Loisirs familiaux
  • Support professionnel
  • Groupes d’entraide
  • Bénévolat et bien d’autres

En plus de faciliter la participation des parents, les haltes-garderies communautaires offrent un soutien aux familles pour répondre à d’autres besoins :

  • Répit parental
  • Formation à l’emploi
  • Travail à temps partiel ou autonome
  • Dépannage d’urgence
  • Recherche d’emploi
  • Socialisation de l’enfant
Fonctionnement d’une halte-garderie

Il est difficile de faire un portrait unique des haltes-garderies communautaires. Toutefois il demeure que plusieurs caractéristiques se retrouvent dans la très grande majorité d’entre elles.

 
Fonctionnement

Une majorité de haltes-garderies fonctionne habituellement par demi-journée, soit par bloc de 3 à 4 heures. Cette formule de garde conduit à la formation de groupes d’enfants nouveaux et d’âge multiple pour chaque bloc horaire. Les enfants fréquentent la halte-garderie de façon occasionnelle, temps partiel ou temporaire, selon les prérogatives de l’organisme communautaire. Toutefois certaines familles utilisent la halte à la journée selon les activités ou la mission de l’organisme (francisation des nouveaux arrivants, insertion professionnelle, urgence, etc.)

Le service est souvent offert en semaine, de jour, entre 9h et 17h. Le nombre d’heures d’ouverture est conditionnel au financement des haltes-garderies et par conséquent, l’horaire d’ouverture du service est prioritairement planifié en lien avec l’ensemble des activités de l’organisme qui s’adressent aux familles.

 
Capacité d’accueil

De façon générale, les haltes-garderies sont de petits services de garde. La capacité d’accueil moyenne est de 15 enfants à la fois. Mais ce ne sont pas toujours les mêmes enfants qui fréquentent ces haltes-garderies dans une même journée, semaine ou mois. Ces services ont la caractéristique des garderies en installation parce que leurs locaux servent principalement aux activités de halte-garderie et qu’ils sont situés dans des lieux publics. Toutefois, il s’en dégage une ambiance de milieu familial de par son approche multi-âge et sa capacité d’accueil.

 
Programme éducatif

Les haltes-garderies communautaires, du moins celles qui adhèrent à l’association (c’est un critère d’adhésion) appliquent un programme éducatif qui peut varier d’un service à l’autre : certaines ont adopté des programmes existants ; d’autres ont préféré concevoir leur propre programme en y incluant différents éléments de programmes tels « L’Enfance animée », « Brin d’ami », « Accueillir la petite enfance » ou « Bébé futé ». Depuis que l’association a publié Je grandis en halte-garderie, la majorité des membres l’ont adopté et l’applique dans leur service. Quelque soit le programme appliqué, la qualité éducative demeure essentielle.

 
Ratio

Le ratio éducatrice/enfants rejoint les dispositions qui prévalent dans l’ensemble des services de garde. Cependant la majorité des haltes-garderies fonctionnant en mode multi-âge, adoptent un ratio souvent plus bas que ceux prescrits par les normes.

 
Contribution parentale

Les coûts défrayés par les parents qui utilisent ce service varient entre la gratuité et 5$ de l’heure. La gratuité des services est fonction de la participation du parent aux activités de l’organisme. Mais la moyenne tarifaire d’un service de halte-garderie est de 3$ par demi-journée.

 

Démarrer une halte-garderie

On contacte souvent l’association pour savoir comment démarrer une halte-garderie. Afin d’aider les organismes à démarrer un tel volet, nous avons identifié certains des points les plus importants et quelque fois les plus problématiques.
Le point majeur : le financement. La majorité des haltes-garderies communautaires ont accès à peu de ressources financières, elles doivent recourir à des trésors d’imagination pour pouvoir se structurer et assurer un bon service. Il vous faut donc, dans un premier temps, établir le budget dont vous diposerez pour opérer votre service de halte-garderie.

 
Voici d’autres points auxquels il faut porter attention :

  • Définir l’âge des enfants accueillis et notamment si le service sera offert aux poupons (0 à 24 mois). Dès qu’une halte-garderie accueille des poupons, le ratio éducatrice/enfants change et l’aménagement des lieux est différent : il faut prévoir un endroit conçu pour le changement de couches et autant que possible des lits ou parcs sécuritaires pour la sieste des enfants, des chaises adaptées à leur âge. etc.
  • La majorité des haltes-garderies fonctionne en groupes multi-âge ce qui a pour effet de maximiser l’occupation des espaces disponibles. Il faut toutefois prévoir des coins adaptés et réservés aux plus petits et aux plus grands.
  • Définir les horaires d’accueil et notamment si le service sera offert le midi. Certaines haltes-garderies sont ouvertes toute la journée, 5 jours sur 7, mais la majorité fonctionne à la demi-journée. Tout dépend des besoins des parents de votre organisme mais aussi des moyens financiers dont vous disposez.
  • Les éléments de base obligatoires pour assurer le confort et la sécurité des lieux : l’accès à un téléphone, trousse de premiers soins, frigidaire pour conserver les collations, un micro-ondes ou chauffe-biberon pour réchauffer breuvage ou nourriture, des meubles et jouets en bon état et sécuritaires, les numéros de téléphone en cas d’urgence et une formation en Premiers soins d’au moins une personne en présence.
  • Le matériel éducatif : des jouets en grand nombre et adaptés en fonction de l’âge des enfants. En ce qui concerne l’équipement et le matériel, plusieurs organismes sollicitent les parents, la population ou différentes entreprises afin d’acquérir à peu de frais les équipements nécessaires. Toujours s’assurer de la sécurité de l’équipement reçu et prévoir un lavage régulier des jouets et de l’ameublement.
  • Un programme éducatif. Ce programme peut être inspiré du programme « Accueillir la petite enfance », du Ministère de la Famille et des Aînés, mais il peut aussi être conçu par la halte-garderie elle-même selon les valeurs qu’elle désire transmettre aux enfants. Un programme éducatif comporte des activités qui touchent tous les aspects du développement de l’enfant. Ces activités comprennent l’accueil, les activités de routine (collation, changement de couche…), activités de groupe, sorties à l’extérieur, activités de transition, habillage, activités d’hygiène, etc. Les haltes-garderies peuvent maintenant utiliser le programme Je grandis en halte-garderie que l’Association a développé afin de répondre à leurs spécificités.
  • L’embauche du personnel éducateur. Les ratios exigés par le ministère dans le cadre de services de gardes régis sont de 1 éducatrice pour 8 enfants et de 1 pour 5 quand il s’agit de poupons (0 à 18 mois). Les haltes-garderies optent souvent pour des ratios plus bas, c’est-à-dire moins d’enfants par éducatrice, de par la nature même du service : accueil régulier et constant de nouveaux enfants, fréquentation irrégulière des enfants, groupes non homogènes (enfants différents et d’âge varié) ce qui exige une plus grande disponibilité de la part de l’éducatrice.
  • Les contributions parentales varient d’une halte-garderie à l’autre. La moyenne de ce qui est demandé aux parents est de 1$ l’heure. Cela peut aller de 0,75 à 3$ de l’heure, d’autres facturent à la demi-journée entre 2$ à 4$ par période. Le service peut même être gratuit pour les parents qui participent aux activités de l’organisme. Le mode de réservation diffère d’un organisme à l’autre. Plusieurs organismes planifient 1 ou 2 places libres pour les urgences.

Il s’agit ici de points très généraux car le fonctionnement de chaque halte-garderie est différent. La meilleure façon de comprendre comment fonctionne le volet halte-garderie d’un organisme communautaire c’est d’aller les visiter. Nous vous en avons répertorié plus de 295.